fbpx
MENU
Espace utilisateur
Logotype Agence ERASMUS+ France
Accéder à la version anglaise
Recevez la newsletter

Suivez l’agence sur les réseaux

fermer

Actualité

Tout savoir pour faire son Erasmus en Islande

Publié le 12 janvier 2023

Paysages époustouflants, culture nordique et qualité de l’enseignement supérieur, l’Islande attire chaque année de plus en plus d’étudiants étrangers séduits par l’opportunité de pouvoir passer plusieurs mois de formation dans ce pays étonnant. Entre neige et volcans, aux portes du cercle polaire Arctique, la « terre de glace » laisse en effet rarement indifférent. Si vous souhaitez effectuer un séjour Erasmus en Islande, voici notre guide pour partir bien informé.

Sommaire

  1. Quelles formalités administratives pour étudier en Islande ?
  2. La bourse Erasmus+ pour partir étudier en Islande
  3. Pourquoi partir étudier en Islande ?
  4. La culture islandaise : entre ville et nature époustouflante
  5. Le coût de la vie en Islande
  6. Trouver un logement en Islande
  7. En bref

Quelles formalités administratives pour étudier en Islande ?

L’Islande est un pays insulaire d’Europe du Nord appartenant à l’Espace économique européen (EEE) et l’espace Schengen. De ce fait, quel que soit votre âge, si vous venez d’un pays de l’UE, du Liechtenstein, de la Norvège ou de la Suisse, vous aurez besoin pour partir d’une carte d’identité ou d’un passeport en cours de validité pour toute la durée de votre séjour Erasmus. Une carte européenne d’assurance maladie sera également nécessaire.

Visa et permis de séjour

Les citoyens de l’Union européenne n’ont pas besoin de visa. Cependant, tout étudiant prévoyant de rester plus de trois mois aura besoin d’un permis de séjour. Il est possible d’obtenir ce type de permis avant ou après votre arrivée sur le territoire islandais.

Si vous devez effectuer une demande de visa ou de permis de séjour, vous devrez avoir à disposition les éléments suivants :

  • votre passeport ;
  • deux photographies au format passeport ;
  • une preuve de paiement des frais (le visa étudiant islandais coûte 6000 ISK, la monnaie islandaise) ;
  • un formulaire de demande que vous trouverez ici ;
  • une copie de votre casier judiciaire vierge ;
  • une preuve d’assurance maladie attestant que vous êtes couvert ;
  • preuve d’autonomie financière (relevés bancaires) ;
  • une preuve d’admission à votre à votre programme d’étude.

À savoir que si vos documents ne sont pas en anglais ou en islandais, il faudra veiller à les faire traduire.

Processus de candidature pour intégrer une université islandaise

Si vous êtes étudiant et que vous souhaitez réaliser une mobilité Erasmus+ en Islande, vous devrez adresser votre demande à votre établissement d’enseignement français. Les universités disposent généralement d’un service des relations internationales auprès duquel vous pouvez vous inscrire au programme d’échanges en vue de l’obtention d’un financement.

Pour préparer votre dossier de mobilité Erasmus+ pour un départ Erasmus+ en Islande, vous aurez généralement besoin :

  • de soumettre un CV ainsi qu’une lettre de motivation ;
  • des relevés de notes de vos études antérieures ;
  • d’une ou plusieurs lettres de recommandation ;
  • d’un test de compétence anglais ;
  • de votre carte d’identité ou votre passeport ;
  • de remplir le formulaire d’inscription pour l’établissement qui vous intéresse.

À lire aussi : Les bénéfices d’une mobilité Erasmus+

La bourse Erasmus+ pour partir étudier en Islande

Les étudiants européens souhaitant effectuer une partie de leurs études en Islande peuvent être éligibles à un certain nombre de bourses pour les aider financièrement. Cela inclut bien sûr la bourse du programme d’échange Erasmus+ dont ils peuvent bénéficier. À noter que son montant varie en fonction du pays d’accueil car le coût de la vie sur place peut être élevé. Dans le cas de l’Islande, il oscille généralement entre 310 et 600 euros par mois.

En plus de la bourse Erasmus+, vous pouvez prétendre en tant qu’étudiant français à d’autres aides financières qui vous permettront de compenser une partie des frais inhérents au séjour. L’aide à la mobilité internationale (AMI) prend la forme d’un financement mensuel de 400 €. Elle peut se cumuler à d’autres bourses comme par exemple la bourse du ministère de l’enseignement supérieur, celles accordées par les collectivités ou encore l’aide financière proposée par le ministère en charge des affaires étrangères.

A lire aussi : Pourquoi partir étudier à l’étranger ?

Partir à l’étranger avec le programme Erasmus+

Si vous souhaitez partir étudier, faire un stage et vous former à l’étranger, toutes les informations à connaître se trouvent sur notre rubrique Partir à l’étranger avec Erasmus+

Pourquoi partir étudier en Islande ?

Petite nation insulaire au large des côtes européennes, l’Islande est un pays à taille humaine ne comptant pas plus d’une dizaine d’universités. Il dispose de nombreux avantages pour y étudier. L’établissement le plus connu et le plus ancien est l’Université d’Islande. Elle se trouve à Reykjavik, la capitale. Elle accueille chaque année près de 14 000 étudiants et regroupe 25 facultés.

Le système éducatif islandais est assez similaire à celui des autres pays d’Europe. Il existe trois niveaux d’enseignement universitaire : la licence, le master et le doctorat que nous avons aussi en France. Un plus donc pour ne pas se sentir trop dépaysé. Le découpage de l’année correspond aussi à ce que nous connaissons : l’année scolaire débute en septembre et se termine au mois de mai et est découpée en deux semestres.

Si la communauté estudiantine islandaise est petite au regard d’autres pays comme l’Espagne ou l’Allemagne, elle attire cependant des étudiants du monde entier. Les Islandais parlent généralement très bien l’anglais, aussi c’est une belle l’occasion de devenir bilingue et pourquoi pas même d’apprendre à parler l’Islandais ? À garder en tête d’ailleurs que la plupart des enseignements universitaires sont délivrés en islandais.

La culture islandaise : entre ville et nature époustouflante

Volcans de glace, plages de sable noir à perte de vue et aurores boréales, l’Islande est un pays aux paysages magnifiques et sauvages qui fascinent le monde entier. Dans les faits, la majorité de la population se concentre dans la capitale Reykjavik, agglomération très active qui compte environ 135 000 habitants.

Pays à l’histoire millénaire entre traditions bien enracinées et internationalisation, son isolement lui a permis de conserver une culture nordique forte et une langue authentique. En effet, la langue islandaise a très peu évolué en 1 000 ans. Terre de vikings, le pays est riche de toute une mythologie légendaire : elfes, trolls ou encore revenants et lutins ont influencé de nombreux écrits locaux. Avec son patrimoine historique et culturel très riche, l’Islande dispose également de nombreux musées de renom comme le Centre d’art islandais, la Galerie nationale d’Islande ou l’Institut Árni Magnússon.

Concernant la gastronomie, la nourriture islandaise fait partie des plus saines au monde et est riche de nombreux plats traditionnels entre terre et mer. Le Skyr, par exemple, est un produit laitier à la texture de yaourt très consommé en Islande ou encore le fameux Hákarl, plat de requin fermenté. N’hésitez pas non plus à vous frotter à la Kjötsùpa, soupe d’agneau aux légumes très délicate.

Le coût de la vie en Islande

Le coût de la vie en Islande est plus cher qu’en France. Aussi, y vivre au jour le jour nécessitera un certain budget. Dans les faits, on estime que pour étudier à Reykjavik, un étudiant a besoin d’environ 900 euros en moyenne pour vivre confortablement : se nourrir, se loger, se déplacer et visiter.

À savoir que l’Islande dispose de sa propre monnaie, la couronne islandaise. Un repas dans un restaurant de gamme moyenne coûte en moyenne une quarantaine d’euros (6 000 ISK), un ticket de bus 3,20 € (480 ISK) et le loyer mensuel pour une chambre dans le plein centre de la capitale environ 1 000 € (179 714 ISK).

Trouver un logement en Islande

Pour trouver un logement, n’hésitez pas à vous y prendre le plus en avance possible. Le plus simple est évidemment de regarder les offres sur les sites de location (souvent en anglais), mais vous pouvez bien sûr chercher directement sur place.

Pour limiter la dépense, de nombreux étudiants en Islande optent pour les dortoirs ou les logements partagés. Le site student.com propose de nombreux lits pour des études à l’étranger. Vous pouvez aussi comparer très facilement des logements étudiants vérifiés sur le comparateur erasmusplay.com.

À lire aussi : Étudier gratuitement à l’étranger, c’est possible ?

En bref

Puis-je travailler en Islande pendant mes études ?

Si vous étudiez en Islande, vous êtes autorisé à travailler durant votre séjour. En tant que citoyen de l’EEE et de l’AELE (Association européenne de libre-échange), vous n’avez pas besoin d’un permis de travail et n’êtes pas soumis à des restrictions importantes sur l’emploi. Bien sûr, quelle que soit votre situation, vous devrez payer des impôts au gouvernement islandais en travaillant.

Cet article traite des thèmes suivants :

Toutes les actualités

Navigation

  • Accueil
  • Actualités
  • Tout savoir pour faire son Erasmus en Islande

Sommaire

Partager