fbpx
MENU
Espace utilisateur
Logotype Agence ERASMUS+ France
Accéder à la version anglaise
Recevez la newsletter

Suivez l’agence sur les réseaux

fermer

Actualité

Partir étudier à l’étranger avant le bac, c’est possible ?

Publié le 1 décembre 2022

Si on a tendance à penser que les études supérieures sont le meilleur moment pour étudier à l’étranger, il est tout à fait envisageable de partir avant le bac. Impatients de découvrir une culture différente, d’apprendre une langue étrangère et d’acquérir de l’indépendance, les adolescents sont nombreux à vouloir tenter l’expérience d’un cursus hors de leur pays. 

Sommaire

  1. Étudier à l’étranger avant le bac : c’est possible, comment ?
  2. Quel est le meilleur moment pour partir ?
  3. Partir étudier à l’étranger avant le bac : quels intérêts ? 
  4. Quelles démarches ? À qui s’adresser ?  
  5. En bref 

Étudier à l’étranger avant le bac : c’est possible, comment ?

Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible d’effectuer une partie de ses études à l’étranger lorsqu’on est encore au lycée, ou même au collège. Cela doit cependant être fait dans un cadre strict et l’aventure peut être envisagée de différentes manières

Par exemple, avec le programme Erasmus+ : 

  • Un échange scolaire : durant un trimestre ou plus, l’élève séjourne dans un pays étranger. En général, le principe de l’échange est de partir durant plusieurs semaines ou mois dans une famille puis, ensuite, accueillir le jeune de la famille étrangère dans les mêmes conditions. Durant l’échange, le collégien ou le lycéen intègre le quotidien d’un établissement scolaire. 

Par exemple, hors programme Erasmus+ : 

  • Un séjour linguistique : réservés aux lycéens de 14 à 18 ans, les séjours linguistiques sont l’occasion idéale de progresser dans une langue étrangère tout en se faisant de nouveaux amis. De quelques jours à plusieurs mois, cette expérience est proposée par de nombreux organismes labellisés. 
  • En famille d’accueil : avec ou sans enfants, de nombreuses familles d’accueil à travers le monde se proposent d’héberger durant plusieurs semaines ou mois des jeunes en études. Au-delà des moments dévolus au cursus scolaire, c’est aussi l’occasion de tisser des liens forts en partageant le quotidien et les loisirs d’une famille étrangère. 
  • Un internat international : si certains établissements n’accueillent parfois que quelques dizaines d’élèves, d’autres peuvent avoir une capacité de plusieurs centaines. Une manière de côtoyer de nombreuses nationalités et de s’immerger totalement dans le pays puisque l’internat a l’avantage de tout inclure sur place (le logement et les cours). 

Dans tous les cas, un départ à l’étranger ne s’improvise pas. Peu importe la méthode ou l’établissement choisi, il faut se renseigner sur les démarches administratives à suivre et le coût à envisager. De plus, au-delà du séjour en lui-même, il est essentiel de réfléchir au retour dans le système éducatif du pays d’origine. 

À lire aussi : organiser un échange scolaire en adéquation avec le projet pédagogique de son collège ou de son lycée

Monter son projet Erasmus+

Si vous souhaitez monter un projet de formation pour vos étudiants, élèves, personnels, apprenants adultes, rendez-vous sur la rubrique Monter un projet Erasmus+

Quel est le meilleur moment pour partir ?

Il est généralement conseillé de partir avant la dernière année de collège ou de lycée, années charnières de la scolarité. L’arrivée du bac à la fin de la terminale est en effet une échéance importante. L’élève doit pouvoir s’y préparer convenablement. 

Dans les faits, partir étudier à l’étranger n’est pas le projet scolaire d’une majorité d’adolescents. Cependant, les familles optant pour ce genre d’expérience savent qu’il s’agit d’une excellente manière de valoriser le potentiel du jeune étudiant. Il donne la possibilité de développer sa curiosité et son savoir au-delà du système scolaire local. 

À lire aussi : Organiser un échange scolaire : les clés de la réussite

Partir étudier à l’étranger avant le bac : quels intérêts ?

Partir étudier à l’étranger avant le bac est l’occasion de se créer un profil. Il aura pour but de faire la différence pour la poursuite des études ou même un recrutement professionnel. En effet, un séjour à l’étranger permet : 

  • d’apprendre une nouvelle langue ;
  • de découvrir une nouvelle culture ;
  • d’acquérir de l’indépendance ;
  • de se confronter à de nouvelles approches d’apprentissage ;
  • de mieux se connaître.

Aussi, c’est aussi un moyen privilégié d’accéder à des diplômes internationalement reconnus, comme l’International Baccalaureate. Partir étudier à l’étranger, même jeune, constitue un véritable tremplin ! C’est une opportunité pour accéder plus tard à de grandes universités à travers le monde. 

Quelles démarches ? À qui s’adresser ?

Pour savoir à qui s’adresser, le mieux est de définir au préalable le type de séjour à l’étranger qui pourrait vous intéresser. Il est possible que le collège ou le lycée de votre enfant propose des programmes d’échange ou des séjours linguistiques. Rapprochez-vous directement de l’équipe pédagogique qui saura vous aiguiller. 

Si vous devez organiser cela tout seul, sachez qu’il existe de nombreuses associations spécialisées. Elles proposent des échanges entre familles ou encore des organismes privés dédiés aux séjours linguistiques à l’étranger. 

Le programme européen pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport Erasmus+ a pour objectif de donner aux élèves la possibilité de séjourner à l’étranger. Ceci pour renforcer leurs compétences et leurs connaissances. Il intègre dans son giron de nombreux organismes (associations, établissements, institutions, etc.). Il accompagne les particuliers dans la réalisation d’un projet de mobilité. Tous les élèves peuvent bénéficier du programme Erasmus +, selon leur profil, leur niveau scolaire et la situation de leur établissement.

À lire aussi : à quel âge peut-on partir avec une bourse Erasmus+ ? 

En bref

Grâce au programme Erasmus+, combien de temps et où puis-je partir ?

La mobilité individuelle peut durer de deux jours à une année. Elle s’effectue dans l’un des 32 pays européens concernés par le programme Erasmus+ (soit les 26 pays membres de l’Union européenne et les pays associés). 

Comment financer mon projet ? 

Pour accompagner le projet des jeunes tentés par l’aventure d’un séjour académique à l’étranger, des financements existent (bourses de régions, de fondations ou encore d’organismes d’échange). Le programme Erasmus+ a la particularité de prendre en charge les frais de voyage et de séjour de l’élève, mais également les frais liés à l’organisation de la mobilité pour l’établissement scolaire.

Partir à l’étranger avec le programme Erasmus+

Si vous souhaitez partir étudier, faire un stage et vous former à l’étranger, trouvez toutes les informations nécessaires sur notre rubrique Partir à l’étranger avec Erasmus+

Cet article traite des thèmes suivants :

Toutes les actualités

Navigation

  • Accueil
  • Actualités
  • Partir étudier à l’étranger avant le bac, c’est possible ?

Sommaire

Partager