fbpx
MENU
Espace utilisateur
Logotype Agence ERASMUS+ France
Accéder à la version anglaise
Recevez la newsletter

Suivez l’agence sur les réseaux

fermer

Actualité

Quel niveau de langue pour partir étudier à l’étranger ?

Publié le 12 janvier 2023

Vous souhaitez partir étudier à l’étranger ? Mais vous ne savez pas si vous avez le niveau de langue suffisant pour que ce projet puisse se réaliser ? Pas d’inquiétude ! Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible de se lancer dans l’aventure sans parler parfaitement la langue. C’est même l’occasion de pouvoir progresser et de devenir tout à fait bilingue.

Sommaire

  1. Puis-je partir étudier à l’étranger sans parler la langue du pays de destination ?
  2. Quels sont les tests de langue à passer pour pouvoir partir ?
  3. Améliorer ma pratique d’une langue étrangère grâce à OLS
  4. Dans tous les cas : ne sous-estimez pas votre niveau de langue
  5. En bref

Puis-je partir étudier à l’étranger sans parler la langue du pays de destination ?

Véritable expérience personnelle et atout non négligeable sur un CV. Partir étudier à l’étranger est aussi l’occasion de découvrir une autre culture et de se faire un nouveau cercle d’amis venus du monde entier. Si vous êtes prêt à tenter l’expérience, il est possible que vous vous demandiez si vous avez le niveau de langue nécessaire pour effectuer cette mobilité internationale.

Dans les faits, votre niveau de maîtrise de la langue de votre pays de destination dépend de votre formation et de vos objectifs. Si vous êtes déjà dans les études depuis plusieurs années, en niveau master ou doctorat par exemple, il est probable que les notions qui seront abordées durant les cours de votre université étrangère soient complexes et nécessitent déjà un bon niveau linguistique. A contrario, si vous terminez à peine votre première année d’études post-bac, vous aurez peut-être besoin d’acquérir encore des compétences dans la langue étrangère qui vous intéresse. Chaque situation est différente, aussi le niveau de langue nécessaire pour chaque projet de mobilité internationale devra être vu au cas par cas.

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’un minimum de bases est généralement requis afin que vous puissiez vous débrouiller une fois sur place pour suivre les cours. À savoir que pour partir dans certains pays (notamment les pays anglo-saxons), il est généralement obligatoire de prouver un niveau de maîtrise de langue pour pouvoir partir.

À lire aussi : 5 idées fausses sur Erasmus

Quels sont les tests de langue à passer pour pouvoir partir ?

En fonction de l’établissement à l’étranger que vous choisissez, il vous sera peut-être demandé de justifier de votre niveau de maîtrise de la langue.

Pour le monde anglo-saxon

Si vous optez pour un pays où la langue nationale officielle est l’anglais, il est fort probable que vous ayez besoin de passer un test qui évaluera votre niveau de maîtrise afin de voir s’il est suffisant pour suivre la formation visée.

  • Le TOEFL® (Test of English as a Foreign Language) mesure la capacité à comprendre l’anglais au niveau universitaire. Presque systématiquement exigé pour partir dans les universités américaines. Il existe également le TOEIC® (Test of English for International Communication). Il évalue le niveau d’anglais adapté à un contexte professionnel.
  • L’IELTS (International English Language Testing System) est un des tests les plus souvent passés avec le TOEFL® et le TOEIC®. Il est organisé par le British Council et mesure la compréhension et l’expression écrite et orale des candidats.
  • Le GMAT (Graduate Management Admission Test) est indispensable pour tout candidat à un MBA (Master en administration des affaires). À la différence des autres tests, le GMAT n’évalue pas seulement un niveau linguistique, mais aussi les capacités du candidat à raisonner et argumenter en anglais.

Pour les autres langues étrangères

À l’instar des tests anglais, il existe des tests analogues pour d’autres langues du monde qui permettront de vous évaluer. Par exemple :

  • Le TestDaf (Test Deutsch als Fremdsprache) a été conçu par l’Institut Goethe. Il détermine le niveau de compétence en allemand des locuteurs non natifs d’Allemagne à travers plusieurs épreuves d’expression écrite et orale.
  • Le DELE (Diploma de Español como Lengua Extranjera) est aussi un certificat de compétence linguistique. Élaboré par l’institut Cervantes en collaboration avec l’université de Salamanque, il atteste du niveau de maîtrise de l’espagnol du candidat.
  • Le HSK (Hanyu Shuiping Kaoshi ou Chinese Proficiency) quant à lui est le test de référence si vous décidez de partir étudier en Chine.

À lire aussi : À partir de quel âge peut-on partir avec une bourse Erasmus+ ?

Améliorer ma pratique d’une langue étrangère grâce à OLS

Un des obstacles majeur à la mobilité est le manque de maîtrise de la langue du pays d’accueil. Pour pallier cela, la plateforme OLS (Online Linguistic Support), développée par la Commission européenne, permet aux participants du programme Erasmus+ de suivre des cours de langue en ligne et de pouvoir évaluer leurs compétences linguistiques avant leur départ. Les participants peuvent ainsi suivre ces cours en ligne avant, mais aussi durant leur séjour à l’étranger.

Pour vous inscrire sur la plateforme OLS, adressez-vous à votre établissement ou à l’organisme organisant votre mobilité Erasmus+ qui vous fera parvenir un nom d’utilisateur et un mot de passe.

Dans tous les cas : ne sous-estimez pas votre niveau de langue

Si vous envisagez sérieusement une mobilité internationale pour vos études, surtout ne freinez pas votre objectif par crainte que votre niveau de langue ne soit pas suffisant. Quelle que soit votre destination, ne sous-estimez pas vos capacités linguistiques. En apprenant les rudiments essentiels, en lisant et en entendant parler une langue étrangère régulièrement, il est facile de progresser. D’ailleurs, les enseignants se montrent généralement plutôt arrangeants et compréhensifs avec les étudiants étrangers afin de les aider à s’améliorer. Avec de la bonne volonté et le vocabulaire de base, vous apprendrez très vite à parler couramment la langue visée.

À lire aussi : Comment bien choisir sa destination pour étudier à l’étranger ?

En bref

Comment améliorer rapidement mon niveau de langue pour effectuer une mobilité Erasmus+ ?

Sans être encore parti dans une université ou école étrangère, il existe une multitude de moyens pour vous permettre d’améliorer votre niveau de langue. Au-delà des classiques films et séries à regarder dans la langue que vous apprenez, vous pouvez également lire des livres. Pourquoi pas même vous entraîner ou vous rafraîchir la mémoire avec des cahiers d’exercices du secondaire afin de reprendre les bases. Si vous avez un peu de budget, vous pouvez aussi prendre des cours particuliers avec un professionnel ou via des plateformes d’apprentissage en ligne.

Une mobilité internationale avec le programme Erasmus+

Si vous souhaitez partir étudier, faire un stage, vous former à l’étranger, la rubrique Partir à l’étranger avec Erasmus+ est là pour répondre à toutes vos questions.

Cet article traite des thèmes suivants :

Toutes les actualités

Navigation

  • Accueil
  • Actualités
  • Quel niveau de langue pour partir étudier à l’étranger ?

Sommaire

Partager