fbpx
MENU
Logotype Agence ERASMUS+ France
Accéder à la version anglaise
Recevez la newsletter

Suivez l’agence sur les réseaux

fermer

Partenariats et réseaux pour la coopération

En plus du financement des mobilités, le programme Erasmus + offre la possibilité de développer des partenariats et réseaux pour la coopération, entre les acteurs de l’éducation et formation en Europe et dans le monde. Ces partenariats peuvent impliquer des organismes de tout type : entreprises, associations, ONG, établissements et organismes d’éducation et de formation, collectivités, etc.

Qui peut organiser des partenariats et réseaux pour la coopération ?

Si vous travaillez ou êtes engagés dans un établissement, une association ou un organisme actif dans les domaines de l’enseignement scolaire, de l’enseignement supérieur, de l’enseignement et la formation professionnels, de l’action sociale, de l’éducation populaire ou de l’économie sociale et solidaire (« éducation des adultes »), vous pouvez monter un projet de partenariat ou de coopération Erasmus +. Ces structures, publiques ou privées, peuvent aussi bien être :

  • des écoles, collèges, lycées (généraux, techniques, professionnels) ;
  • des universités et des établissements publics et privés du supérieur (y compris lycées pour les BTS) ;
  • des établissements de formation professionnelle en alternance (CFA) ou des organismes de formation continue ;
  • des entreprises ;
  • des associations, des collectivités territoriales, etc.

Pour quoi faire ?

Grâce aux partenariats et réseaux pour la coopération Erasmus +, vous avez la possibilité d’élaborer et/ou partager des méthodes et des outils de travail innovants avec des homologues européens et internationaux. Ils peuvent traiter de thèmes et prendre des formes très différentes. Par exemple : le développement de contenus pédagogiques innovants, la création de référentiels européens de compétences, l’élaboration de masters conjoints au niveau international, la conception de modules de formations destinés à tout type de publics, ou encore la création de réseaux européens d’établissements de formation.

Sommaire

Partager