fbpx
MENU
Logotype Agence ERASMUS+ France
Accéder à la version anglaise
Recevez la newsletter

Suivez l’agence sur les réseaux

fermer

Erasmus +, des opportunités pour les collectivités locales

Publié le 17 novembre 2021

A l’occasion du Salon des Maires et des Collectivités Locales du 16 au 18 novembre, l’Agence Erasmus+ France / Education Formation fait le point sur les opportunités du nouveau programme Erasmus+ à destination des collectivités. Un dépliant et une page Collectivités sont publiés. Un webinaire et des sessions de questions-réponses sont organisés pour accompagner les candidats en vue de l’appel à propositions 2022 qui ouvrira dans quelques jours. 

Communes, intercommunalités, agglomérations, départements ou régions… A toutes les échelles, les collectivités locales peuvent bénéficier du programme Erasmus+.

Une collectivité peut porter un projet Erasmus+ pour permettre aux établissements scolaires de son territoire (de la maternelle au lycée) d’organiser des stages d’observation pour les enseignants, personnels et agents municipaux. Des partenariats peuvent être mis en place pour échanger les bonnes pratiques entre homologues européens sur des thématiques communes (climat scolaire, lutte contre les discriminations, tri des déchets à la cantine…)

Les collectivités peuvent aussi porter des projets Erasmus+ pour les associations et organismes accompagnant les publics adultes, afin de leur permettre de partir faire des stages professionnels en Europe et développer leur employabilité. Les services des collectivités peuvent échanger leurs pratiques et se former, développer des outils répondant à des problématiques communes à travers l’Europe, comme l’accueil des migrants, l’emploi des jeunes, ou encore la gestion des déserts médicaux.

Quelques exemples

La Région des Pays-de-la-Loire porte un projet Erasmus+ contre le harcèlement scolaire avec onze partenaires dans cinq pays européens, dont plusieurs collèges et lycées de son territoire. La commune de Saint-Philippe à la Réunion coordonne un projet Erasmus+ avec 6 écoles primaires et le collège de son territoire. Agents municipaux et enseignants ont pu partir en Finlande, Espagne, Islande et Croatie pour s’inspirer des bonnes pratiques, notamment en termes de bien-être à l’école.

La Mairie de Billière (64) a travaillé avec des villes en Italie, en Lettonie et en Grèce pour favoriser la mobilisation des personnes exclues et précaires dans les processus de participation citoyenne comme le budget participatif. Toulouse Métropole porte un projet Erasmus+ pour accompagner la création et le développement des entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS).

Le Département de l’Isère a porté le projet Erasmus+ MNAvenir pour former ses équipes à l’accompagnement des « Mineurs Non Accompagnés » notamment à travers un stage d’observation en Sicile dans un centre d’accueil de migrants primo-arrivants, un cabinet d’assistance juridique, ou encore une entreprise d’insertion.

Quatre maisons de retraite et résidences pour personnes âgées de Loire-Atlantique et de Vendée ont bénéficié d’un projet Erasmus+ pour permettre à leurs personnels de partir observer les pratiques dans un établissement en Allemagne, notamment sur leur approche non-médicamenteuse.

La commune de Plœuc-L’Hermitage (22) porte un projet Erasmus+ visant à développer l’utilisation des outils numériques par les séniors afin de les aider à maintenir un lien social.

Prochain RDV 

Le 26 novembre à la Cité Internationale Universitaire de Paris, la conférence annuelle de l’Agence Erasmus+ s’adressera aux nouveaux candidats. Programme et inscription ici.

Retour à l’espace presse

Navigation

Sommaire

Partager