fbpx
MENU
Espace utilisateur
Logotype Agence ERASMUS+ France
Accéder à la version anglaise
Recevez la newsletter

Suivez l’agence sur les réseaux

fermer

Actualité

Tout savoir sur l’échange bilatéral entre universités

Publié le 10 janvier 2023

Les étudiants poursuivent généralement leurs études dans le cycle supérieur : fac, université, formation professionnalisante, etc. Par ailleurs, ils sont parfois encouragés à découvrir une culture et une éducation étrangère, par le biais d’un échange bilatéral entre universités. Mais qu’est qu’un programme d’échange universitaire ? Quels sont les avantages pour l’étudiant ?

Sommaire :

  1. Qu’est-ce qu’un programme d’échange universitaire ?
  2. Échange bilatéral entre universités : les avantages pour l’étudiant
  3. Le programme d’échange Erasmus+ en détail

Qu’est-ce qu’un programme d’échange universitaire ?

Un échange bilatéral universitaire est un accord de coopération entre deux établissements universitaires autour de plusieurs points. L’accord permet aux étudiants d’une université de partir dans l’une des nombreuses universités partenaires en Europe et ailleurs. Une grande partie des programmes d’échange entre universités sont régis par des accords Erasmus+.

À lire aussi : Tout savoir sur le programme Erasmus formation professionnelle

Échange bilatéral entre universités : les avantages pour l’étudiant

Partir seul, par ses propres moyens, se révèle parfois compliqué quand on est étudiant. Il faut effectuer de nombreuses démarches administratives et formalités d’inscription dans les établissements scolaires supérieurs étrangers. Il faut ensuite trouver un logement, souscrire une assurance santé internationale et veiller à ce que son diplôme ait une équivalence à l’échelle européenne. Bref, les démarches sont longues et peuvent parfois décourager les plus téméraires. Heureusement, les conventions bilatérales entre universités allègent considérablement les démarches administratives.

Programmes internationaux d’échanges : des démarches administratives et des pratiques simplifiées

Les conventions établies entre les universités, écoles ou instituts de nationalités différentes permettent aux étudiants de s’expatrier facilement. Ainsi, ils doivent s’atteler à des démarches administratives bien plus courtes.

Tout d’abord, les frais d’inscription à l’étranger sont nuls. Puis, après inscription dans l’établissement d’origine et le règlement des frais classiques de scolarité et de Sécurité sociale, aucune dépense n’est à réaliser dans l’université étrangère.

En outre, les notes obtenues dans l’université étrangère se transfèrent automatiquement, tout comme l’obtention d’un éventuel diplôme ou test (TOEIC, TOEFL, etc.).

En ce qui concerne les démarches pratiques, comme la recherche d’un logement, celles-ci sont plus simple avec un partenariat bilatéral universitaire. Généralement, l’établissement étranger fournit un logement universitaire. Ce dernier dispose de résidences universitaires ou propose des services associatifs pour aider les étudiants étrangers à s’intégrer dans la vie quotidienne.

En définitive, l’étudiant doit simplement se rapprocher de son école afin de connaître les établissements avec lesquels il a signé une convention bilatérale inter-universitaire. Il devra tout de même rassembler quelques documents, comme :

  • la demande de candidature ;
  • le CV ;
  • le programme d’étude qu’il souhaite suivre ;
  • ses relevés de notes.

Les autres avantages

L’accès aux bourses, ainsi que le besoin en assurance santé : ces avantages ne diffèrent pas vraiment entre les stages à l’étranger et les programmes d’échange universitaire. La carte européenne d’Assurance Maladie permet aux étudiants de bénéficier de leurs droits à la Sécurité sociale durant une expatriation temporaire. La carte reste gratuite et valable pour une durée de deux ans.

À lire aussi : Bourses Erasmus, Erasmus mundus : on vous explique tout

Le programme d’échange Erasmus+ en détail

En effet, bien connu des étudiants, le programme Erasmus+ inclut des programmes d’échange en Europe et dans le monde entier (Brésil, États-Unis, Chili, Japon, Corée du Sud, etc.).

Erasmus+ favorise la coopération et la mobilité entre les établissements d’enseignement supérieur du monde entier. Les étudiants partent ainsi étudier à l’étranger tout en maintenant leur scolarité dans leur établissement d’origine. Ils payent simplement le coût d’inscription dans leur université. Plus de 1 000 établissements collaborent dans le monde entier.

Tous les étudiants inscrits, qu’ils soient en formation initiale ou en alternance dans un établissement d’enseignement supérieur, peuvent s’inscrire au programme Erasmus+. Les mobilités et échanges s’effectuent dès la première année d’étude supérieure.

Par ailleurs, le processus de candidature reste assez simple : l’étudiant doit simplement s’assurer de la participation de son établissement au programme. Si c’est le cas, il doit déposer une candidature au service des relations internationales de son établissement. La durée de mobilité Erasmus+ est comprise entre 2 et 12 mois maximum par cycle d’études.

Enfin, quant aux bourses disponibles, l’étudiant en reçoit une de l’Union européenne en guise d’aide à la mobilité. Le montant est forfaitaire. Le coût de la vie dans le pays d’accueil est intégré à son calcul. De plus, l’étudiant est exonéré des frais d’inscription de l’université d’accueil.

Partir à l’étranger avec Erasmus+

Pour partir étudier, faire un stage et vous former dans un autre pays, toutes les informations à savoir se trouvent dans notre rubrique Partir à l’étranger avec Erasmus+

Cet article traite des thèmes suivants :

Toutes les actualités

Navigation

  • Accueil
  • Actualités
  • Tout savoir sur l’échange bilatéral entre universités

Sommaire

Partager