fbpx
MENU
Espace utilisateur
Logotype Agence ERASMUS+ France
Accéder à la version anglaise
Recevez la newsletter

Suivez l’agence sur les réseaux

fermer

Actualité

Comment étudier à l’étranger après une licence

Publié le 5 janvier 2023

À présent titulaire d’une licence (bac +3), vous avez décidé de poursuivre vos études en master et d’internationaliser votre cursus. Une excellente idée pour acquérir de nouvelles compétences, apprendre à maîtriser une autre langue et découvrir un nouveau pays ! Au-delà des études théoriques, faire un stage durant votre année de master ou encore une alternance sont aussi des options envisageables pour se former à l’étranger. Erasmus+ vous aiguille pour y voir plus clair.

Sommaire

  1. Quelles possibilités pour étudier à l’étranger après une licence ?
  2. Pourquoi partir étudier à l’étranger durant mon master ?
  3. Ai-je besoin de crédits ECTS pour partir en Erasmus+ ?
  4. La bourse de masters communs Erasmus Mundus, qu’est-ce que c’est ?

Quelles possibilités pour étudier à l’étranger après une licence ?

Après une licence, c’est le bon moment pour partir se former à l’étranger. En effet, vous disposez déjà d’un bon bagage théorique. Le niveau de master vous permet de vous spécialiser dans le domaine qui vous intéresse. Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour tenter l’aventure d’une mobilité à l’international :

  • Faire son master dans une université étrangère
    Les étudiants ayant validé une licence ou un bachelor peuvent, s’ils le souhaitent, poursuivre leurs études au sein d’un « Master’s Degree ». Cela leur permettra de valider ce niveau de diplôme à l’étranger. Selon les pays, ces formations se font en 1 à 2 ans et sont équivalentes au master 2 (bac +5) français. Si cette solution vous séduit, veillez à vous y prendre à l’avance pour postuler directement auprès de l’école qui vous intéresse et vous inscrire dans les temps.
  • Faire une partie de son master français à l’étranger
    Une autre possibilité, si vous souhaitez étudier à l’étranger tout en restant dans un cursus français, est d’effectuer seulement une partie de vos études dans un autre pays. D’une durée de plusieurs mois à un an, cette option est privilégiée chaque année par de nombreux étudiants qui intègrent cette partie « internationale » de leur formation à leur apprentissage. Si l’idée vous intéresse, n’hésitez pas à vous adresser directement au service des relations internationales de votre école qui vous renseignera sur la marche à suivre. Vous pourrez notamment partir dans le cadre d’une mobilité Erasmus+ (incluant la bourse Erasmus+) si votre établissement est partenaire du programme.
  • Faire un stage ou une alternance dans une entreprise à l’étranger
    Autre cas de figure possible : vous pouvez effectuer votre stage en entreprise dans un autre pays. De même si votre master est en alternance, c’est l’occasion de suivre vos cours théoriques en France. Puis de partir vous former au sein d’une société à l’étranger. À nouveau, adressez-vous au service des relations internationales de votre établissement pour organiser votre départ.

À lire aussi : Quelles bourses pour partir étudier à l’étranger ?

Partir à l’étranger avec le programme Erasmus+

Vous souhaitez partir étudier, faire un stage et vous former à l’étranger : trouvez toutes les informations nécessaires sur notre rubrique Partir à l’étranger avec Erasmus+

Pourquoi partir étudier à l’étranger durant mon master ?

Réaliser une partie de ses études dans un autre pays est une occasion unique de vivre une expérience hors du commun. Grâce à Erasmus+, les étudiants peuvent avoir accès à de nombreux campus partenaires, partout en Europe et dans le monde. Passer plusieurs mois ou plus à l’étranger pour vous former vous permettra d’acquérir de nouvelles compétences, de rencontrer d’autres cultures. Mais aussi d’apprendre à maîtriser une, voire plusieurs langues supplémentaires. De véritables atouts à mettre en avant plus tard auprès de recruteurs. C’est aussi le cadre idéal pour développer un réseau à l’international et découvrir d’autres façons de travailler. En effet, se confronter à d’autres façons de faire est un excellent moyen de développer son adaptabilité et sa curiosité.

Ai-je besoin de crédits ECTS pour partir en Erasmus+ ?

Créés par l’Union européenne, les ECTS (European credits transfer system) facilitent la reconnaissance académique des études à l’étranger, notamment dans le cadre de programmes européens comme Erasmus+. Ils correspondent à la charge de travail de l’étudiant. Ils permettent de reconnaître dans tous les pays d’Europe les diplômes obtenus au-delà des frontières d’origine.

En France, chaque année universitaire est découpée en deux semestres et chaque semestre équivaut à 30 ECTS. Une année universitaire française équivaut donc à 60 ECTS. Ces derniers sont inscrits sur vos relevés de notes après chaque session d’examen.

Pour réaliser une partie de votre master à l’étranger dans le cadre du programme Erasmus+, il sera nécessaire que vous ayez validé et accumulé a minima 180 crédits ECTS (correspondant à vos trois années de licence). Ensuite, une fois que vous aurez intégré votre établissement d’accueil européen, votre période d’études à l’international vous permettra bien sûr d’accumuler des points comme si vous étiez en France et donc d’obtenir votre diplôme.

À lire aussi : ECTS, qu’est-ce que c’est ?

La bourse des masters communs Erasmus Mundus, qu’est-ce que c’est ?

Pour faciliter la réalisation de projets de mobilité, les étudiants de niveau master du monde entier peuvent poser leur candidature pour obtenir une bourse Erasmus Mundus. Le prérequis est d’être titulaire d’une licence (ou en dernière année d’études de licence) ou posséder un niveau d’apprentissage équivalent à celui d’une licence et reconnu.

Les masters communs Erasmus Mundus sont des programmes d’études de haut niveau conçus et dispensés par un partenariat international entre différents établissements d’enseignement supérieur (EES). Reconnus conjointement, ces masters s’adressent aux candidats les mieux classés dans le monde et promeuvent l’internationalisation des écoles participantes. Les bourses accordées aux étudiants par Erasmus+ pour participer à un Erasmus Mundus couvrent le coût de la participation de l’élève au programme, les frais de voyage ainsi qu’une allocation de subsistance.

À lire aussi : Comment bien se préparer avant de partir faire un master à l’étranger ?

Cet article traite des thèmes suivants :

Toutes les actualités

Navigation

  • Accueil
  • Actualités
  • Comment étudier à l’étranger après une licence

Sommaire

Partager