fbpx
MENU
Espace utilisateur
Logotype Agence ERASMUS+ France
Accéder à la version anglaise
Recevez la newsletter

Suivez l’agence sur les réseaux

fermer

Actualité

Comment organiser un voyage scolaire à Dublin ?

Publié le 14 décembre 2022

Conséquence du Brexit, l’Irlande est devenue la seconde destination d’accueil de Français en mobilité Erasmus +, après l’Espagne. Dans le secteur scolaire notamment, pour proposer à leurs élèves une immersion dans un milieu anglophone. De nombreux établissements se tournent vers la ville de Dublin pour organiser un séjour à l’étranger pour leurs élèves. Ce dernier peut prendre la forme d’un voyage scolaire ou de stages en entreprise. Il peut être soutenus financièrement par le programme Erasmus +. Si, en tant que professeur, chef d’établissement ou professionnel travaillant dans le secteur scolaire, vous souhaitez organiser un voyage scolaire pour faire découvrir à vos élèves la « Ville aux mille et une portes colorées », il est bon d’avoir en tête quelques-unes de ses spécificités… et de tenir compte de sa popularité grandissante.

Sommaire :

  1. Dublin, une ville de plus en plus populaire pour les mobilités internationales
  2. Où loger les élèves durant un voyage scolaire à Dublin ?
  3. Dublin, une capitale européenne dynamique à apprivoiser
  4. Comment améliorer son anglais et se préparer afin de partir à Dublin ?
  5. En bref

Dublin, une ville de plus en plus populaire pour les mobilités internationales

L’Irlande est un pays membre de l’Union européenne. Ainsi, la mise en place d’un séjour pour un groupe d’élèves à Dublin ne nécessite pas de formalités particulières comparativement à d’autres pays participant au programme Erasmus +. De même, les liaisons par avion étant régulières, en particulier depuis Paris, s’y rendre ne pose pas de difficultés majeures.

En revanche, il est important de prendre en compte la cote montante de Dublin. Désormais seule capitale 100% anglophone de la zone européenne. La ville peut également se targuer d’un vrai dynamisme économique. Mais aussi d’un riche patrimoine historique et culturel. De ce fait, la destination attire de nombreux établissements. C’est pourquoi, il peut être plus difficile de trouver le(s) bon(s) partenaire(s) pour préparer un voyage scolaire pour ses élèves ou une mobilité de stage.

« Les entreprises irlandaises se montrent de plus en plus exigeantes lorsqu’il s’agit d’accueillir nos élèves. Auparavant, elles faisaient confiance aux CV. Mais ces derniers temps, nous avons notamment eu des demandes d’entretiens téléphoniques, ce qui demande une vraie préparation », remarque Annie Michel, enseignante au sein de la section d’enseignement professionnel du Lycée Adam de Craponne. Depuis 2018, ce dernier organise chaque année des mobilités de stage pour des groupes d’élèves de terminale en Irlande. Pour trouver des entreprises, l’établissement fait appel à une agence de placement. « Cela nous permet d’alléger le travail administratif d’organisation de la mobilité car notre partenaire a son propre réseau d’entreprises », explique l’enseignante. S’il est tout à fait possible de trouver des partenaires par vous-même, la recherche pourrait demander beaucoup plus de temps et d’investissement. N’hésitez pas, par exemple, à solliciter très tôt votre réseau, ou à vous inscrire sur la plateforme eTwinning.

À lire aussi : Organiser un échange scolaire en adéquation avec le projet pédagogique de son collège/lycée

Où loger les élèves durant un voyage scolaire à Dublin ?

Le coût de la vie est élevé à Dublin. Quelques astuces et un peu d’organisation permettront cependant de préparer votre projet de voyage scolaire à Dublin tout en maîtrisant votre budget. Il est par exemple possible de vous accorder avec votre établissement scolaire partenaire pour que vos élèves déjeunent à la cantine, en compagnie de leurs camarades irlandais. Concernant l’hébergement sur place, auberges de jeunesse (réservées à l’avance) et logement chez l’habitant constituent les solutions les plus économiques.

Le lycée Adam de Craponne a opté pour la seconde solution. « Nos élèves sont en autonomie totale durant deux semaines et, par conséquent, l’hébergement en famille d’accueil offre un cadre et un recours en cas de besoin. De plus, c’est une opportunité pour eux de vivre à l’irlandaise. Par exemple, les habitudes alimentaires (menu et horaires) sont très différentes et ils doivent s’y adapter : les Irlandais déjeunent sur le pouce à midi et dînent très tôt », détaille Annie Michel. Selon l’enseignante, ce mode d’hébergement implique que les élèves seront basés à la périphérie de la ville – les loyers étant trop élevés pour les familles dans le centre. Ils devront donc maîtriser les transports. Une donnée à intégrer dans le cadre de la préparation de votre voyage scolaire à Dublin , en particulier pour les jeunes n’ayant pas l’habitude d’évoluer dans des grandes villes !

À lire aussi : Les clés de la réussite pour organiser un échange scolaire à l’étranger

Dublin, une capitale européenne dynamique à apprivoiser

« Notre lycée se trouve à Salon-de-Provence, et nos élèves ne sont pas habitués aux grandes villes. C’est donc une aventure pour eux, et cela peut être stressant », explique Annie Michel. La géographie de la ville et le fonctionnement des transports font ainsi partie de la préparation culturelle que reçoivent les élèves de l’établissement avant le départ, à raison d’une fois par semaine. L’objectif : permettre à chacun d’apprivoiser l’ensemble des solutions proposées (train, bus, tram et marche à pied), de naviguer facilement de Portobello à O’Connell street, en passant par la Vieille ville… Et même au-delà ! Cette préparation permet également aux élèves de pouvoir réagir en cas d’imprévus. « Demander son chemin, faire appel à un dentiste ou un médecin, acheter des médicaments en pharmacie… L’idée est de les armer au maximum pour faire face à des problèmes concrets », explique Annie Michel.

Pendant plusieurs mois, les élèves réalisent un portfolio comprenant les informations qu’ils auront collectées sur le pays et la ville, le vocabulaire technique de base et les contacts utiles… Par ailleurs, selon que la mobilité prévue soit un voyage scolaire ou une mobilité de stage, et en fonction du projet pédagogique qui sous-tend la démarche, la préparation pourra embrasser différentes dimensions : culturelle, historique, linguistique, professionnelle…

Comment améliorer son anglais et se préparer avant de partir à Dublin ?

Pour tirer le meilleur parti de la mobilité – notamment lorsqu’il s’agit d’un stage – il est également conseillé de faire renforcer l’anglais des élèves avant le départ. La préparation linguistique peut par exemple se concrétiser par des cours renforcés (parfois en binôme avec un professeur d’une autre matière).

Le lycée Adam de Craponne, de son côté, a fait le choix de miser sur OLS, une plateforme européenne accessible aux étudiants et apprenants de la formation professionnelle (et donc notamment aux lycéens préparant un diplôme professionnel). Développée dans le cadre du programme Erasmus+ et entièrement gratuite, elle permet d’évaluer son niveau linguistique dans la langue de son choix (24 langues sont disponibles, dont l’anglais) et de suivre des cours en ligne.

Enfin, et parce que l’on n’y pense pas toujours, n’oubliez pas d’alerter les élèves sur le climat de la ville afin qu’ils soient équipés des vêtements adéquats pour leur départ ! « En mars, qui est généralement la période de l’année à laquelle nous partons, on ne s’habille pas du tout de la même manière en Irlande qu’à Salon-de-Provence. Cela peut occasionner un petit choc thermique pour les provençaux », s’amuse Annie Michel. Une donnée qui peut aussi jouer dans le choix de la date de ce voyage scolaire en Irlande : mieux vaut préférer le printemps au cœur de l’hiver, généralement froid et pluvieux à Dublin. Mais quelle que soit la météo, l’expérience devrait cependant à chacun un souvenir inoubliable, au parfum de shepherd’s pie !

À lire aussi : Comment trouver des partenaires à l’étranger pour des échanges scolaires ?

En bref

N’oubliez pas de rencontrer préalablement vos potentiels partenaires étrangers !

Vous avez trouvé les partenaires idéaux à Dublin pour organiser des échanges scolaires ? Sachez que le programme Erasmus + peut financer l’organisation de voyages préparatoires à la mobilité pour les rencontrer ! Cette opportunité, le lycée Adam de Craponne l’a saisie. « C’est très important ! Cela nous a notamment permis de rencontrer les futurs tuteurs de nos élèves pour leur expliquer le projet de notre établissement, quelles étaient nos attentes, et discuter de la manière dont nous allions fonctionner avec eux », explique Annie Michel.

Construire son projet Erasmus+

Si vous souhaitez monter un projet de mobilité internationale pour vos élèves et personnels de votre établissement scolaire, découvrez notre rubrique Monter un projet Erasmus+

Cet article traite des thèmes suivants :

Toutes les actualités

Navigation

  • Accueil
  • Actualités
  • Comment organiser un voyage scolaire à Dublin ?

Sommaire

Partager