fbpx
MENU
Espace utilisateur
Logotype Agence ERASMUS+ France
Accéder à la version anglaise
Recevez la newsletter

Suivez l’agence sur les réseaux

fermer

Actualité

Équivalences de diplômes : comment les obtenir ?

Publié le 7 décembre 2022

En France comme dans de nombreux autres pays de l’espace européen, le système LMD (licence-master-doctorat) correspond respectivement aux trois, cinq et huit années d’études à l’université. Il concerne 48 pays et facilite la mobilité des étudiants, mais également les équivalences de diplômes. Que vous partiez à l’étranger ou que vous (re)veniez en France, Erasmus+ vous aide à y voir plus clair.

Sommaire

  1. Système LMD et crédits : harmoniser les diplômes européens
  2. Comment faire reconnaître un diplôme français à l’étranger ?
  3. Faire reconnaître en France un diplôme obtenu à l’étranger
  4. En bref

Système LMD et crédits : harmoniser les diplômes européens

Au sein de l’Union européenne, l’organisation en trois cycles d’études supérieures est commune à la plupart des pays. En France, on parle d’organisation LMD : licence-master-doctorat. Ce système a permis d’uniformiser les cycles universitaires pour favoriser les échanges en Europe. Il a également simplifié la reconnaissance des diplômes entre les différents pays.

L’obtention des diplômes LMD va dépendre du nombre de semestres d’études accompli depuis l’entrée dans l’enseignement supérieur. Dans les faits, chaque semestre permet de valider 30 crédits ECTS (European Credits Transfer System). Ils sont cumulables mais surtout transférables d’un pays à l’autre.

À lire aussi : Les crédits ECTS, de quoi s’agit-il ?

Comment faire reconnaître un diplôme français à l’étranger ?

Séjour d’études, stage ou même poste dans une entreprise, les opportunités d’effectuer une mobilité internationale sont multiples. Avant de vous lancer dans cette aventure, assurez-vous de pouvoir faire reconnaître vos diplômes français dans le pays de destination choisi.

Dans le cas de l’Europe

Grâce au système LMD, il est tout à fait possible de faire reconnaître son diplôme français. Afin de pouvoir étudier ou travailler dans un pays européen.

Pour étudier à l’étranger :

Si vous voulez étudier dans un pays appartenant à l’Espace économique européen (EEE) et que vous souhaitez obtenir une équivalence, il faudra vous adresser à votre futur établissement d’enseignement supérieur. C’est lui qui reconnaîtra votre diplôme français et qui établira le niveau d’études ainsi que les conditions d’inscription. À savoir que l’établissement pourra vous demander de réaliser certaines démarches auprès du centre Enic-Naric de votre pays d’accueil.

Si vous partez dans le cadre d’un programme de mobilité universitaire comme Erasmus+, la reconnaissance de vos diplômes français est automatiquement prévue dans l’accord d’échange. Elle peut être validée par l’application du système européen de transfert et d’accumulation de crédits (ECTS).

Pour travailler à l’étranger :

Si vous souhaitez partir travailler dans un pays européen, sachez que la reconnaissance professionnelle diffère. En effet, selon qu’il s’agit d’une profession réglementée ou non dans le pays de destination. À cet égard, la base de données des professions réglementées par pays en Europe est un précieux outil pour vous aider à savoir si le métier que vous exercez est réglementé dans le pays qui vous intéresse :

  • dans le cas d’une profession se trouvant réglementée dans le pays visé, il sera nécessaire d’obtenir la reconnaissance de vos qualifications professionnelles ;
  • si au contraire votre profession n’est pas réglementée dans ce même pays, la reconnaissance de vos diplômes et de votre qualification professionnelle dépend totalement de l’employeur.

À savoir que si votre profession est réglementée en France mais que ce n’est pas le cas dans le pays d’accueil, alors il vous sera possible de l’exercer librement et sans démarches.

Dans le cas d’un pays non européen

Si vous souhaitez effectuer une mobilité hors d’Europe pour étudier ou travailler, sachez que la reconnaissance et l’équivalence de vos diplômes français se fait au cas par cas. Chaque pays dispose en effet de ses propres prérogatives en la matière. Le mieux est de vous renseigner directement auprès de l’université, de l’école ou de l’entreprise du pays d’accueil.

À lire aussi : Le supplément au diplôme, qu’est-ce que c’est ?

Faire reconnaître en France un diplôme obtenu à l’étranger

Il est possible en France de faire reconnaître un diplôme étranger afin de pouvoir étudier ou travailler. En fonction de l’organisation de vos études ou du métier que vous envisagez de faire, les critères de reconnaissance du/des diplôme(s) diffèrent.

Pour étudier en France :

Dans le cadre d’études en France, la reconnaissance de votre diplôme étranger peut être accordée par l’établissement d’accueil. L’établissement d’enseignement supérieur concerné déterminera votre niveau d’admission sur proposition d’une commission pédagogique. Une dispense délivrée par le directeur de l’établissement vous permettra de conserver une partie ou l’ensemble de vos acquis universitaires antérieurs.
Il est possible qu’on vous demande également une ”attestation de comparabilité” de votre diplôme. Auquel cas, il faudra vous adresser au centre Enic-Naric français.

À nouveau, si vous venez étudier en France dans le cadre d’un programme comme Erasmus+, la reconnaissance de vos diplômes sera prévue par l’accord d’échange. Sinon, elle pourra l’être aussi par l’application du système européen de transfert et d’accumulation de crédits (ECTS).

Pour travailler en France :

Cette fois encore, si vous souhaitez travailler en France avec un diplôme étranger, les critères d’équivalence ne sont pas les mêmes, selon que votre profession est réglementée (incluant les professions libérales et offices ministériels, mais aussi les professions commerciales et artisanales) ou non (et dans ce cas, cela dépend de votre employeur).

À lire aussi : Comment valoriser ses études à l’étranger ?

En bref

Le centre Enic-Naric : quésaco ?

Chaque pays de l’Espace économique européen (EEE) dispose de son centre Enic-Naric. Ces centres sont spécialisés dans la définition des équivalences et des attestations de comparabilité. Ils informent sur les procédures de reconnaissance des diplômes et les démarches à suivre suivant les pays.

Partir à l’étranger avec le programme Erasmus+

Pour partir étudier, faire un stage et vous former dans un autre pays, toutes les informations à savoir se trouvent sur notre rubrique Partir à l’étranger avec Erasmus+

Cet article traite des thèmes suivants :

Toutes les actualités

Navigation

  • Accueil
  • Actualités
  • Équivalences de diplômes : comment les obtenir ?

Sommaire

Partager