fbpx
MENU
Logotype Agence ERASMUS+ France
Accéder à la version anglaise
Recevez la newsletter

Suivez l’agence sur les réseaux

fermer

Communiqué de presse

Erasmus+ : des opportunités pour les acteurs de la Culture

Publié le 16 juin 2021

Alors que musées et salles de spectacles retrouvent leurs publics, le FIPADOC, Festival International Documentaire, remet ses récompenses aux lauréats 2021 ce mercredi 16 juin à Biarritz. Pour son film Les antécédents familiaux, Mathilde Blanc reçoit le prix Erasmus+ de la Jeune Création, décerné chaque année à un jeune auteur pour son regard sur le monde contemporain, la diversité de ses cultures et de ses peuples.

A cette occasion, l’Agence Erasmus+ France / Education Formation publie un bilan des actions Erasmus+ menées par les établissements d’enseignement supérieur sous tutelle du ministère de la Culture entre 2014 et 2020. Quelques extraits et chiffres clés :

  • 82 écoles d’enseignement supérieur sous tutelle du ministère de la Culture ont porté des projets de mobilité Erasmus+ en partenariat avec leurs homologues européens pour permettre à leurs étudiants, professeurs et personnels de partir faire une expérience à l’étranger et renforcer leurs perspectives professionnelles ; 
  • Ces établissements ont perçu 24,5 millions d’euros pour financer 518 projets (mobilité et partenariat) ;
  • 8 739 étudiants inscrits dans ces établissements ont réalisé une mobilité d’études ou de stage Erasmus+ et 1 410 enseignants et personnels administratifs sont partis pour une expérience d’enseignement ou de formation. Si l’on compte les mobilités entrantes, le volume total est de 16 182 personnes en échanges Erasmus+ grâce à ces établissements entre 2014 et 2020.

>> Pour plus de détails et d’exemples de projets, découvrez le bilan Culture ici.

La mobilité Erasmus+ au service de la création

Au contact de représentations et de méthodes différentes, étudiants et professeurs de la Culture puisent dans une mobilité à l’étranger non seulement des techniques nouvelles, mais aussi des sources d’inspiration interculturelles. Dans le cadre d’Erasmus+, le Campus Caraïbéen des Arts (Martinique) a par exemple tissé des liens avec la Faculdade de Belas-Artes de Lisbonne, au Portugal.

Dans le secteur de la Culture, les mobilités Erasmus+ sont principalement des mobilités d’études (83%). 17% des apprenants partent également pour des stages. C’est le cas d’étudiants de l’Ecole du Louvre qui ont pu acquérir de nouvelles compétences auprès du Palazzo Mocenigo à Venise, de Sotheby’s à Londres, du musée Gulbenkian de Lisbonne ou encore du MAC’s de Hornu en Belgique.

Erasmus+ permet également de partir au-delà des frontières de l’Europe. Ainsi, l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Strasbourg envoie ses étudiants en Chine dans le cadre du programme Erasmus+, l’Ecole européenne supérieure de l’Image au Sénégal. Et l’Ecole d’Art de Lorraine est par exemple en partenariat avec la Faculté des Beaux-Arts de Cetinje au Monténégro.

Une montée en puissance

La participation des établissements de la Culture au programme Erasmus+ s’est renforcée entre 2014 et 2020. Les écoles du spectacle vivant portaient par exemple 6 projets de plus en 2020 qu’en 2014. Et 13 millions d’euros ont été accordés pour la seule période 2018-2020 (soit 53% des 24,5 millions pour 2014-2020).

Le nombre d’établissements « chartés Erasmus+ » augmente pour la période 2021-2027 (81 renouvellements et 7 nouvelles candidatures). En vue du nouveau programme Erasmus+ 2021-2027, le ministère de la Culture a intégré la gouvernance de l’Agence Erasmus+ France / Education Formation.

Formations innovantes et coopération européenne

Grâce à Erasmus+, des formations sont créées, telles que l’International Master in Composition for Screen issu d’un projet Erasmus+ mené par le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon et qui permet de se former à la composition de musiques de films dans quatre établissements et auprès de quatre partenaires professionnels (festivals de cinéma) en France, en Italie, en Belgique et au Canada.

La Fédération Française des Ecoles de Cirque a porté trois projets de coopération consécutifs, impliquant 25 écoles de cirque professionnelles dans 12 pays européens, qui a permis d’échanger sur la pédagogie artistique et de contribuer à une évolution de la profession à l’échelle européenne.

L’Ecole nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier participe à un projet Erasmus+ sur le développement urbain et la façon de penser l’espace public incluant de l’agriculture urbaine.

L’INA Sup participe au projet MediaNumeric avec l’Agence France Presse et des experts des médias aux Pays-Bas, en Pologne et en Estonie pour créer des formations sur le journalisme de données.

Récemment sélectionnés, l’Ecole d’Art et de Design de Saint Etienne, ou encore le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris se pencheront respectivement avec leurs partenaires sur l’éducation au numérique et l’accès des étudiants à un marché international du travail.

Erasmus+ pour tous les acteurs de la Culture

Le programme Erasmus+ bénéficie aussi aux établissements de formations artistiques et culturelles de l’éducation nationale, ou encore aux acteurs professionnels du secteur : musées, théâtres, associations… En France, la Culture est un secteur dynamique qui sait se saisir des opportunités Erasmus+, en synergie avec le programme Europe Créative, en faveur de l’inclusion sociale.  

Les institutions culturelles françaises s’emparent des projets Erasmus+ pour former leurs employés et coopérer avec leurs homologues européens. Le musée Cap Sciences à Bordeaux a par exemple mené le projet The Making Museum qui a fait se rencontrer des professionnels de dix musées européens pour repenser le modèle économique, culturel et social du musée aujourd’hui.

De nombreux établissements scolaires s’associent à des organismes culturels à travers l’Europe pour initier à la culture dès le plus jeune âge. Par exemple, dans le cadre du partenariat Erasmus+ Pièces à lire sans frontières piloté par le Théâtre national de Toulouse, plusieurs centaines de collégiens issus de quartiers prioritaires en France, en Belgique et au Royaume-Uni rencontrent des auteurs de théâtre et s’essaient à l’écriture dramatique.

CINEMA. L’Agence Erasmus+ France est partenaire de deux festivals européens :

  • Le FIPADOC, Festival International Documentaire, à Biarritz et en ligne cette année, avec un focus sur le groupe de Visegrad : République tchèque, Hongrie, Pologne, Slovaquie. En janvier, dans le cadre du FIPADOC Campus, enseignants et professionnels avaient pu suivre une formation sur les opportunités Erasmus+ pour financer des projets dans l’enseignement scolaire autour des médias et de l’audiovisuel. Enseignants et étudiants avaient également témoigné de leur expérience sur le projet DocNomads, un master international Erasmus Mundus pour se former à la direction de film documentaire.
  • Le festival ArteKino, festival numérique organisé par le groupe ARTE au mois de décembre. Fin 2020, le prix du Jury Jeunes – auquel participent des étudiants et apprentis Erasmus+ – a été décerné au film Son of Sofia, d’Elina Psykou.
Le Relais Culture Europe interroge Laure Coudret-Laut sur les opportunités Erasmus+ pour la Culture, dans l’éducation et la recherche.
Retour à l’espace presse

Navigation

Sommaire

Partager