fbpx
MENU
Logotype Agence ERASMUS+ France
Accéder à la version anglaise
Recevez la newsletter

Suivez l’agence sur les réseaux

fermer

Actualité

Des mobilités hybrides mixant activités virtuelles et mobilité physique

Publié le 4 novembre 2020

Le programme Erasmus + propose des mobilités hybrides depuis le 1er juin 2020. Celles-ci associent des activités virtuelles en lien avec la mobilité, comme l’apprentissage à distance organisé par l’établissement d’accueil, avec une mobilité physique à l’étranger.

Ces mobilités hybrides concernent l’ensemble des projets encore en cours et à venir de l’action-clé 1 (mobilité) ainsi que les activités d’apprentissage, d’enseignement et de formation au sein des projets de l’action-clé 2 (partenariat) ayant des activités prévues en 2020.

Des informations plus détaillées sont accessibles pour les candidats et les porteurs de projet depuis la plateforme Pénélope + et seront mises à jour régulièrement.

Tout en préservant la mobilité physique pour l’acquisition des compétences, ces nouvelles mobilités hybrides permettent de lancer dès à présent des activités virtuelles (plateforme OLS, projets eTwinning, etc.) en complément des mobilités physiques. Ces mobilités hybrides sont également inscrites dans le prochain programme Erasmus + 2021-2027.

De nombreux projets Erasmus + ont aussi permis de créer des outils et des programmes de cours à distance. La plateforme Erasmus+ Virtual Exchange, par exemple, a permis d’organiser des mobilités virtuelles pour plus de 20 000 étudiants depuis 2018. L’Université de Bordeaux organise des mobilités virtuelles grâce à la plateforme Erasmus+ Virtual Exchange et a publié le retour d’expérience d’un étudiant sur son site.

Les jeunes continuent d’être très attirés par la mobilité Erasmus +. De même, les établissements et tous les acteurs de l’éducation et de la formation ont continué de travailler sur leurs projets de partenariats européens : l’appel à projets 2020 s’est d’ailleurs révélé un succès avec plus de candidatures reçues que les années précédentes lors du 1er confinement. La demande en financements Erasmus + reste forte de la part des acteurs de l’éducation et de la formation, pour la mobilité comme pour les partenariats.

Cet article traite des thèmes suivants :

Toutes les actualités

Navigation

  • Accueil
  • Actualités
  • Des mobilités hybrides mixant activités virtuelles et mobilité physique

Sommaire

Partager