fbpx
MENU
Logotype Agence ERASMUS+ France
Accéder à la version anglaise
Recevez la newsletter

Suivez l’agence sur les réseaux

fermer

Actualité

Accréditation Erasmus + : le sésame pour la mobilité

Publié le 27 juillet 2020

L’accès au nouveau programme Erasmus + 2021-2027 se prépare dès aujourd’hui ! Tous les porteurs de projets de mobilité (hors enseignement supérieur) sont appelés à candidater en 2020 à l’accréditation Erasmus +. Cette accréditation Erasmus + devient en effet la modalité presque exclusive d’obtention des subventions pour les mobilités de la future Action-clé 1.

L’accréditation Erasmus + offre, à compter de 2021 et pour la durée du programme, un accès facilité aux financements de la future Action clé n° 1 de soutien à la mobilité européenne et internationale des apprenants et des personnels. Son obtention confirme l’engagement de son détenteur dans le programme Erasmus +.

Un projet de long terme

L’accréditation Erasmus + s’inscrit dans la stratégie d’internationalisation à long terme des organismes qui doivent élaborer un Plan Erasmus +. Ce dernier structure le formulaire de candidature et explique pour quelles raisons et de quelle manière les organismes mettront en œuvre des activités de mobilité. Les objectifs d’un Plan Erasmus + doivent être fixés pour deux ans au minimum et sept ans au maximum.

Des intérêts multiples

L’accréditation Erasmus + offre aux organisateurs détenteurs plusieurs avantages :

  • Bénéficier d’un accès garanti et simplifié au financement
    L’accréditation Erasmus + facilite, chaque année, les demandes de financement de nouvelles activités de mobilité. Il n’y a plus besoin de décrire systématiquement son projet et ses activités dans une candidature détaillée. Seules des informations simples comme le nombre de participants et le type d’activités sont demandées pour estimer le budget nécessaire ;
  • Faire évoluer et grandir son plan Erasmus +
    L’accréditation Erasmus + permet de faire évoluer son partenariat (nouveaux partenaires, nouvelles activités) sans avoir à déposer une nouvelle candidature ou à faire une demande d’avenant ;
  • Définir une stratégie d’internationalisation adaptée à son organisme
    L’accréditation Erasmus + offre la liberté de définir ses propres objectifs et la vitesse à laquelle on souhaite avancer. On peut adapter sa stratégie au fur et à mesure ;
  • Miser sur la qualité
    L’accès garanti et simplifié aux financements permet de se concentrer sur la qualité de son projet et sur ses objectifs à long terme.

Tous les secteurs et types de mobilité concernés

Il existe trois accréditations Erasmus + :

  • L’accréditation de l’enseignement scolaire pour les structures d’accueil et d’éducation de la petite enfance au lycée. Elle ouvre droit à la mobilité individuelle et en groupe des élèves et à la mobilité à des fins de développement professionnel des enseignants et autres personnels du secteur ;
  • L’accréditation de l’enseignement et de la formation professionnels initiaux et continus. Elle ouvre droit à la mobilité des apprenants de l’enseignement et de la formation professionnels et à la mobilité à des fins de développement professionnel des enseignants, formateurs et autres personnels du secteur ;
  • L’accréditation de l’éducation des adultes pour les organisations impliquées dans l’action sociale, l’économie sociale et solidaire et, d’une manière générale, l’éducation non formelle ou informelle des adultes. Elle ouvre droit à la mobilité à des fins de développement professionnel des éducateurs, formateurs, bénévoles et autres personnels du secteur.

Pour obtenir une accréditation Erasmus + pour plusieurs secteurs, il est nécessaire de soumettre une candidature séparée pour chaque secteur concerné.

Les titulaires d’une charte de mobilité de l’enseignement et de la formation professionnels doivent eux aussi déposer une candidature à l’accréditation Erasmus +. Néanmoins, ils accèdent à un processus de candidature « simplifié ».


Pour l’enseignement supérieur, pas de changement : les établissements d’enseignement supérieur doivent être titulaires de la charte Erasmus + (ECHE) pour accéder au programme.

Un dispositif très largement ouvert en termes de structures éligibles

Les accréditations Erasmus + sont ouvertes à toutes les organisations intéressées et aucune expérience antérieure avec Erasmus + n’est nécessaire.
Divers types d’organisations sont éligibles à l’accréditation Erasmus + :

  • les établissements et organismes actifs dans les champs de la petite enfance, de l’enseignement scolaire, de l’enseignement et la formation professionnels ou de l’éducation des adultes ;
  • les collectivités locales et territoriales, les rectorats et autres organismes publics ou privés compétentes dans les champs de l’enseignement scolaire, de l’enseignement et la formation professionnels ou de l’éducation des adultes ;
  • les entreprises et autres organisations qui accueillent, forment ou collaborent avec des apprenants et stagiaires de l’enseignement et la formation professionnels.

Qu’en est-il pour les consortia ?

Tous les coordinateurs de consortium de mobilité devront être titulaires d’une accréditation Erasmus + pour bénéficier des financements du futur programme.
Seul le coordinateur du consortium fait une demande d’accréditation Erasmus +. Celle-ci n’est pas nécessaire pour les structures membres du consortium.
Tous les organismes membres d’un consortium doivent dépendre du même secteur d’éducation et du même pays que le coordinateur.
Le coordinateur peut inviter de nouveaux partenaires à devenir membres du consortium en cours d’accréditation ou en cours de projet sans procédure administrative lourde.

Comment candidater ?

Les candidatures doivent être soumises à l’Agence. La date limite de dépôt des dossiers est le 29 octobre 2020 (12:00 heure de Bruxelles)
Un nouvel appel à candidatures sera ouvert chaque année (en 2021 pour obtenir des financements à partir de 2022).

Toutes les informations sont disponibles sur la plateforme Pénélope +.

Cet article traite des thèmes suivants :

Toutes les actualités

Navigation

  • Accueil
  • Actualités
  • Accréditation Erasmus + : le sésame pour la mobilité

Sommaire

Partager