MENU
Logotype Agence ERASMUS+ France
Recevez la newsletter

Suivez l’agence sur les réseaux

fermer

Projet Erasmus+

S'adapter aux nouveaux besoins des métiers du patrimoine

Le projet

Titre du projet : ProPEACE (PROjet Patrimoine Européen pour un Avenir Culturel Ensemble)
Nom du porteur de projet : Université Jean Monnet de Saint-Étienne
Durée du projet : 36 mois (du 1er septembre 2016 au 31 août 2019)
Subventions européennes : 317130 euros
Partenaires : Canada (Université de Laval), Espagne (Université de Saint-Jacques-de-Compostelle), Islande (Institut d’études islandaises Árni Magnússon – Université de Reykjavik), Israël (Université de Tel Aviv), Italie (Centre universitaire européen pour les biens culturels), Pays-Bas (Institut de recherche Alterra – Université de Wageningen), Roumanie (Université Babeș -Bolyai ; Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Sibiu), Royaume-Uni (Edinburgh World Heritage)

Dépoussiérer les enseignements sur le patrimoine

Le projet ProPEACE est né de la volonté d’adapter les formations aux métiers du patrimoine aux besoins évolutifs des secteurs de la culture et du tourisme. Adoptant une démarche participative, collaborative et citoyenne, ProPEACE se propose de repenser, à l’échelle européenne, l’enseignement des matières liées au patrimoine (conservation, histoire de l’art, droit, anthropologie…) en proposant aux enseignants des méthodes et des outils novateurs. Pour y parvenir, les équipes impliquées participent à des activités de réflexion dont le format atypique favorise leur créativité. Parmi elles, des European work cafés qui sont des rencontres conviviales autour de l’emploi dans le secteur du patrimoine, ou des ateliers d’échanges visant à réinventer les pratiques pédagogiques. Via une plateforme numérique de collaboration, les partenaires travaillent par ailleurs sur la définition du patrimoine européen et sur la production de documents ressources, tels qu’une encyclopédie virtuelle ou un lexique européen.

Au service de l’excellence

Grâce à sa reconnaissance internationale acquise à travers ses projets Erasmus + ProPEACE et EUMETIS (voir encadré) et son master Erasmus Mundus DYCLAM, le département des études en patrimoines et paysages culturels de l’Université de Saint-Étienne est devenu un pôle d’excellence et un acteur référent du patrimoine européen. Une stratégie davantage renforcée par sa toute nouvelle chaire Jean Monnet (programme Erasmus  +) intitulée Patrimoine européen et politique européenne du Patrimoine.

« Pour moi, la culture européenne existe. Elle n’est pas qu’une simple accumulation de cultures nationales. C’est cette idée qui guide notre démarche. Nous voulons savoir ce qui nous rassemble, ce qui nous distingue des autres, ce que nous pouvons apporter au monde et comment le diffuser. Il s’agit là d’un enjeu de taille. Face à la désaffection de certains pour l’Union européenne, à la montée des nationalismes, définir ce qui constitue notre patrimoine partagé contribuera à l’émergence d’une vraie citoyenneté et d’une conscience européennes. »

Robert Belot, professeur d’histoire contemporaine, directeur du département des études sur le patrimoine et les paysages culturels de l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne
Enseignement supérieurPartenariatsCitoyenneté / Culture / Patrimoine
Tous les projets

Navigation

Sommaire

Partager