MENU
Logotype Agence ERASMUS+ France
Recevez la newsletter

Suivez l’agence sur les réseaux

fermer

Projet Erasmus+

Préparer les étudiants en architecture à une carrière internationale

Nom du porteur de projet : École nationale supérieure d’architecture de Nantes
Durée du projet : 16 mois (du 1er juin 2016 au 30 septembre 2017)
Subventions européennes : 104455 euros
Partenaires : Allemagne (Berlin, Brême, Cottbus, Darmstadt, Dessau, Hambourg, Karlsruhe, Munich, Stuttgart), Belgique (Anvers, Bruxelles, Liège) • Bulgarie (Sofia), Danemark (Aalborg), Espagne (Alcala de Henares, Alicante, Barcelone, Grenade, La Corogne, Las Palmas, Madrid, Saragosse, Séville, Valence), Estonie (Tallinn), Finlande (Tampere), Grèce (Athènes), Irlande (Belfast, Dublin, Limerick), Italie (Bologne, Florence, Gênes, Milan, Palerme, Rome, Venise), Lettonie (Riga), Pologne (Cracovie, Gdansk, Lodz, Nowy Targ, Wroclaw), Portugal (Coimbra, Lisbonne), République Tchèque (Liberec, Prague) , Turquie (Istanbul)

L’international au cœur de l’innovation pédagogique

L’École nationale supérieure d’architecture de Nantes (Ensa Nantes) est installée depuis 2009 dans un vaste bâtiment contemporain du Quartier de la Création, le nouvel axe de développement de la métropole nantaise. L’école est reconnue pour son dynamisme et ses projets pédagogiques innovants qui s’illustrent notamment à travers son ouverture à l’international. Ses étudiants sont par exemple régulièrement invités à participer à des ateliers au cours desquels ils travaillent sur un projet collectif interdisciplinaire. Ces ateliers associent parfois les étudiants et les enseignants d’établissements étrangers partenaires  : des activités de coopération favorisées par les mobilités enseignantes et étudiantes.

Quatre-vingt accords d’échanges

En 2004, l’Ensa Nantes avait contractualisé huit partenariats avec des établissements étrangers  ; aujourd’hui, elle en compte dix fois plus, dont une cinquantaine en Europe. Dernièrement, ce sont les écoles d’architecture des universités de Naples (Italie) et d’Aalborg (Danemark), ou encore l’Université technologique de Gdańsk (Pologne) qui ont rejoint les partenaires de l’Ensa Nantes. Les enseignements en langues vivantes ont été parallèlement développés, et depuis peu, il est obligatoire d’effectuer un semestre hors de France en cursus de master. 120 étudiants partent ainsi chaque année en mobilité, dont 75 dans le cadre du programme Erasmus +. En échange, l’école reçoit des étudiants étrangers – plus de 70 certaines années – et a mis en place une véritable politique d’accueil  : des cours de français leur sont dispensés en partenariat avec l’Université de Nantes.

Une école qui a le vent en poupe

Cette politique d’ouverture à l’international contribue à l’attractivité de l’école – 2 500 candidats se présentent chaque année au concours d’entrée – et à sa notoriété à l’étranger ; une plus-value pour les diplômés dont la carrière les destine à partir travailler à l’international ou à concevoir des projets à l’étranger. L’Ensa Nantes poursuit sa stratégie : elle contractualise de nouveaux accords avec un établissement coréen et avec l’école d’architecture d’Oslo (Norvège) et projette de mettre en œuvre des doubles diplômes avec l’école d’architecture de Dessau (Allemagne).

« Gdańsk est à mon goût l’une des plus belles villes de Pologne, car elle présente des lieux très intéressants en termes d’architecture. Échanger avec des étudiants de cultures différentes m’a beaucoup enrichi, notamment en studio de projet. »

Arnaud Gaultier, étudiant en mobilité à l’Université t e c h n o l o g i q u e d e Gdańsk (Pologne)
Enseignement supérieurMobilitésCitoyenneté / Culture / Patrimoine
Tous les projets

Navigation

Sommaire

Partager