fbpx
MENU
Logotype Agence ERASMUS+ France
Accéder à la version anglaise
Recevez la newsletter

Suivez l’agence sur les réseaux

fermer

Projet Erasmus+

Le carnet de voyage en appli mobile

Le projet

Titre du projet : New technologies for a better support of Learning mobilities : Developing a digital mobil logbook (Daytripper)
Nom du porteur de projet : Un goût d’illusion
Durée du projet : 24 mois (septembre 2015 – août 2017)
Subventions européennes : 258663 euros
Partenaires : Autriche (Association pour l’échange international d’enseignants jeunes professionnels et formateurs de l’économie IFA international échange d’expert), Espagne (Département d’enseignement – Généralité de Catalogne), France (Avant-goût Studios ; Digital Lift EURL ), Portugal (Produções Fixe Unipessoal Lda)

Quand la mobilité se conjugue au digital

L’usage des nouvelles technologies et des réseaux sociaux est aujourd’hui ancré dans notre quotidien. Et s’il constituait une opportunité sans précédent pour tirer le meilleur parti d’un séjour à l’étranger ? Tel est le pari qui a mené six structures issues de quatre pays – une collectivité territoriale, une coopérative oeuvrant dans le secteur culturel, un organisme de placement et trois entreprises – à unir leurs forces. L’objectif : créer une application mobile offrant aux voyageurs, et notamment aux personnes en mobilité apprenante, la possibilité de raconter et de valoriser leur parcours.

Capturer, raconter, partager et… valoriser

Véritable carnet de voyage numérique, DAYTRIPPER permet à chaque lycéen, étudiant ou encore stagiaire de la formation professionnelle de documenter ses expériences personnelles ou en milieu de travail (textes, photos, localisation) et de les partager avec une communauté virtuelle. Plus encore, chacune d’elles est traduite en termes de compétences acquises pour pouvoir être ensuite mise en avant dans le cadre d’une recherche de stage ou d’emploi, ou d’une poursuite d’études : savoirs organisationnels, linguistiques, techniques… Disponible sur les plateformes de téléchargement, l’application est aussi conçue comme un outil à l’usage des structures impliquées dans la mobilité (collectivités territoriales, associations,
établissements d’enseignement et de formation). Elle permet en effet d’exploiter les données postées par les utilisateurs – de manière anonyme – afin de mieux appréhender les retombées des séjours.

Une interface entre apprenants et accompagnateurs

Testé à ce jour par 2 000 utilisateurs, DAYTRIPPER a récemment accompagné les visiteurs de la Biennale du Design de Saint-Etienne dans leur parcours de découverte de l’événement. Les partenaires travaillent désormais à faire adopter l’application. Ils se sont ainsi rapprochés d’acteurs institutionnels comme France Volontaires ou la Région Bretagne, qui pourraient prochainement l’utiliser pour renforcer l’accompagnement de leurs publics en mobilité et mieux évaluer les retombées de leurs séjours. Des établissements, tels que l’Université de Saint-Etienne, sont actuellement assistés dans la prise en main de l’outil et dans sa promotion auprès des étudiants. Prochaine étape ? Le lancement en 2018 d’une interface qui donnera aux structures accompagnatrices la possibilité d’interagir directement avec les apprenants pour leur donner des missions ou leur offrir un soutien individualisé.

Lorsque l’on se penche sur l’usage des applications mobiles, on s’aperçoit que celui-ci se limite en général à des objectifs ludiques, sociaux ou pratiques. L’originalité de DAYTRIPPER est qu’elle intègre une dimension réflexive à un outil numérique : l’enjeu est de permettre à chaque utilisateur de prendre un vrai recul par rapport à son parcours.

Clément Dupuis, consultant et coordinateur du projet
Formation professionnellePartenariatsInnovation pédagogique
Tous les projets

Navigation

  • Accueil
  • Les projets Erasmus+
  • Le carnet de voyage en appli mobile

Sommaire

Partager