MENU
Logotype Agence ERASMUS+ France
Accéder à la version anglaise
Recevez la newsletter

Suivez l’agence sur les réseaux

fermer

Actualité

Des nouvelles mobilités hybrides mixant activités virtuelles et mobilité physique dès à présent

Publié le 20 mai 2020

Erasmus + est un programme désormais bien établi qui organise la mobilité et les coopérations européennes depuis plus de trente ans. Pour tenir compte du nouveau contexte sanitaire, le programme Erasmus + s’adapte. La Commission européenne a annoncé le 18 mai 2020 que les apprenants Erasmus + pourront participer à des mobilités hybrides dès 2020. Celles-ci associent des activités virtuelles en lien avec la mobilité, comme l’apprentissage à distance organisé par l’établissement d’accueil, avec une mobilité physique à l’étranger à une date ultérieure dès lors que la situation le permettra.

Ces mobilités hybrides concernent l’ensemble des projets encore en cours et à venir de l’action clé 1 (mobilité) ainsi que les activités d’apprentissage, d’enseignement et de formation au sein des projets de l’action clé 2 (partenariat) ayant des activités prévues en 2020.

Pour les personnels, des activités virtuelles peuvent se substituer à une mobilité physique si les conditions sanitaires ne sont pas réunies. Des dispositions peuvent également être mises en œuvre pour les projets de partenariat de l’action clé 2.

Des informations plus détaillées seront accessibles pour les candidats et les porteurs de projet depuis la plateforme Pénélope + et seront mises à jour régulièrement.

Tout en préservant la mobilité physique pour l’acquisition des compétences, ces nouvelles mobilités hybrides permettent de lancer dès à présent des activités virtuelles (plateforme OLS, projets eTwinning, etc.) afin de préparer des mobilités physiques ultérieures. Ces mobilités hybrides sont inscrites dans le prochain programme Erasmus + 2021-2027.

Répondant aux attentes des porteurs de projets, soutenues par les agences nationales Erasmus+, la Commission européenne anticipe ainsi la mise en place d’une disposition du prochain programme pour offrir une flexibilité maximum aux établissements dès 2020 grâce à une expérimentation qui leur sera utile.

En effet, de nombreux projets Erasmus + ont permis de créer des outils et des programmes de cours à distance. La plateforme Erasmus+ Virtual Exchange, par exemple, a permis d’organiser des mobilités virtuelles pour plus de 20 000 étudiants depuis 2018. L’Université de Bordeaux organise des mobilités virtuelles grâce à la plateforme Erasmus+ Virtual Exchange et a publié le retour d’expérience d’un étudiant sur son site.

Les jeunes continuent d’être très attirés par la mobilité Erasmus +. De même, les établissements et tous les acteurs de l’éducation et de la formation ont continué de travailler sur leurs projets de partenariats européens : l’appel à projets 2020 s’est d’ailleurs révélé un succès avec plus de candidatures reçues que les années précédentes malgré le confinement. La demande en financements Erasmus + reste forte de la part des acteurs de l’éducation et de la formation, pour la mobilité comme pour les partenariats.

Enfin, il faut noter que l’accès au programme Erasmus + de 2021 à 2027 est déjà organisé grâce à l’appel à propositions pour les chartes pour les établissements de l’enseignement supérieur (clôture le 26 mai 2020) ainsi que pour les accréditations dans les secteurs scolaires, de l’enseignement et de la formation professionnels, de l’éducation des adultes (ouverture imminente).

Toutes les actualités

Navigation

  • Accueil
  • Actualités
  • Des nouvelles mobilités hybrides mixant activités virtuelles et mobilité physique dès à présent

Sommaire

Partager